Maman débordée par ses enfants

Deux fois plus de boulot, deux fois plus de bisous

Des jumeaux, c’est deux fois plus de boulot mais aussi deux fois plus de bisous, et c’est le cas aussi avec une fratrie !

Concentrons-nous sur deux fois plus de boulot : c’est courant de se retrouver débordée par l’attention que demande chacun des enfants, le travail ménager, les disputes à gérer… ça devient difficile de vraiment savourer les “deux fois plus de bisous”.

Mais c’est d’autant plus important de prendre aussi cette partie de l’équation car dans le cas contraire, tu risques d’entrer dans une spirale négative et d’y entraîner tes enfants : état de vigilance constante, en alerte face à toutes les tâches et à toute l’attention requise par tes enfants, tu risques de sombrer surtout si tu es perfectionniste, face à l’ampleur de la tâche. Ce n’est jamais fini !

Et c’est une spirale car les enfants sont extrêmement sensibles aux émotions et ne savent pas les gérer sans toi, ils sont sensibles à leurs propres états émotionnels mais ils absorbent aussi ceux qui les entourent, dont les tiens. Le but n’est pas de culpabiliser car c’est normal de ressentir des émotions et de ne pas toujours être au top de la zénitude ! Mon but est de t’expliquer comment reprendre le contrôle sur tes émotions pour que tu te sentes mieux, même quand ton appart est un champ de bataille et que tes enfants crient ou pleurent toutes les cinq minutes.

Reprendre le contrôle sur ton attention et sur tes émotions

Concentre-toi sur ce que tu AS, ce qui FONCTIONNE, les PEPITES, petites bulles de joie qui existent mais qui sont discrètes, plutôt que sur ce qui reste à faire. Ca paraît niais, mais c’est une manière de pirater notre biais de négativité qui est très puissante : le cerveau ne se dit plus “c’est la cata, au secours on va jamais y arriver”, car il est stimulé agréablement par ce que tu lui mets sous le nez et le résultat, c’est qu’il est plus guilleret pour supporter le reste.

C’est d’abord une question d’attitude mentale qui fait la différence entre une Maman débordée et épuisée, ou une Maman débordée mais heureuse.

Pourquoi c’est si difficile de mettre en route et de conserver cette approche ? C’est comme le sport, c’est pas la voie facile et en plus, il faut s’entraîner quotidiennement, c’est un marathon et non un sprint

Nos croyances nous ont entraînées à penser que nous devions tout gérer parfaitement pour être de bonnes personnes, dignes d’amour et d’intérêt. Nous cherchons à tout maîtriser et à avoir coché toutes les cases pour se dire “ouf c’est bon je peux me poser et profiter, je l’ai mérité”. Mais le nombre de cases à cocher est infini, donc si on attend pour savourer les “deux fois plus de bisous”, on ne le pourra jamais à la hauteur de nos attentes !

Les clés pour te sentir heureuse malgré le manque de temps

La clé pour avoir la motivation de s’entraîner à repérer nos pépites, et de revenir à un locus de contrôle interne, à savoir: “J’AI le pouvoir sur ma vie” au lieu de laisser ce pouvoir aux mains des autres comme à nos parents, à nos profs, à la société de nous dire « oui bravo petite fille tu as bien travaillé et tu mérites de profiter maintenant ». On a besoin d’amour et de reconnaissance mais cette soif ne peut pas être étanchée uniquement de l’extérieur sinon, c’est comme un vase qui fuit. Tu peux apprendre à remplir le vase toi-même et tu redeviens maître de ton temps et de ta valeur personnelle.

Reprendre la main sur ton besoin d’amour et de reconnaissance, c’est le cœur du travail que je fais avec mes clientes au travers du programme Mamans parfaitement imparfaites et rayonnantes. Aller chercher les croyances que tu as développée à ton insu, au cours de ton histoire, réaliser que ce sont des croyances et non une vérité scientifique ou intangible, reconnaître en quoi jusqu’à présent ça t’a aidée, mais aussi regarder en quoi ça t’a blessée, retenue ou amoindrie, mettre en lumière que ces blessures, ces sensations de ne pas être « assez », ne viennent pas de toi mais des croyances qu’on t’a transmises, faire tomber ce voile de peur, pour ensuite pouvoir faire s’exprimer la partie de toi qui est joyeuse, libre, puissante, rayonnante !

Le résultat de ce processus est double :

  1. Tu ne dépends plus de l’extérieur pour reconnaître ta valeur, nourrir ton besoin de reconnaissance et d’amour,
  2. Et tu es à la fois plus libre et plus authentique dans ta relation avec tes enfants parce qu’enfin, tu fais ce que tu SENS et non pas ce que tu DOIS.

Si ça te parle, parce que tu sens que c’est le moment de reprendre la main sur ta vie pour rayonner pleinement et t’accepter telle que tu es, quel que soit le désordre dans ta vie, quelles que soient les circonstances extérieures, je t’invite à rejoindre maintenant le programme Mamans parfaitement imparfaites et rayonnantes. A bientôt!

× Vous avez une question ?